GPS #15# Gros Plan Sur Gabin Fueyo

Les interviews GPS ‘Gros Plan Sur…’ sont publiées chaque mardi.
Parce que j’aime les gens de la vie et la vie des gens, ces petits portraits sont un joli moyen de découvrir des personnes inspirantes.
Pour continuer décembre, après Sophie Mallié, voilà Gabin Fuyeo.

Gabin a plusieurs arcs à ses cordes. Mannequin, comédien, photographe et réalisateur. Il crée Garéal Productions qui propose toutes sortes de films publicitaires, d’entreprise ou web-séries. La série Un siècle vous contemple, tournée sur trois ans au sein d’EHPAD est une véritable pépite d’émotions.

En 2020, Gabin se tourne vers un tout autre monde : celui de la nuit et des Drag Queen. Et Soirée Draguisée voit le jour. Ça sortira en mars. Comme il aime à le dire : après une année masquée, 2021 sera draguisée !

Une série réalité avec strass et paillettes !  

Soirée Draguisée ce sont des soirées à thème incontournables, mises en scène par la truculente Natachatte Queen, la mère des Queens toulousaines et son acolyte Cathy. Une web-série entre le reportage et la fiction mettant en scène des Queens dans leur propre rôle. Humour, strass et paillettes au rendez-vous sans oublier une dose de suspens, une pincée de jalousie et un pschiiiit de surprises.
7 épisodes de 25 minutes à partir du 21 mars 2021.

Et pour voir le premier épisode en avant-première en décembre, un concours est organisé sur Instagram.

1/ Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?
L’envie de créer, d’écrire, de filmer, ou de réunir et rencontrer des gens de tous horizons.

2/ Quel est l’endroit dans la ville rose (ou de la région) dans lequel tu te sens le mieux ?
Il n’y a pas UN endroit où je me sens bien à Toulouse, c’est TOUT Toulouse et notre belle région qui me rendent heureux. Je m’y sens chez moi. Mais si je dois faire un choix alors ce serait Saint-Aubin, c’est un petit village, il y a une vraie vie de quartier qui a su préserver son authenticité grâce aux nombreux bars et commerces.

3/ Quelle est ta réplique préférée ?
Eh dites donc hey c’est mardi gras ? Vous êtes habillés comme pour carnaval ! Dame Ginette, alias Marianne Chazel dans Les Visiteurs.

4/ Quel est le plus beau compliment que l’on t’ait fait au sujet de ton travail ?
Le plus beau compliment et surtout celui qui m’a touché en plein cœur vient d’Odette, 94 ans, la star du premier épisode de la saison 3 d’Un siècle vous contemple. Lorsque je lui ai présenté le film, à la fin, on a pleuré tous les deux, elle m’a pris les mains et m’a remercié de lui avoir redonné de l’espoir. 

5/ La question Bernard Pivot : Quand tu arriveras là-haut, comment voudrais-tu être accueillie par Dieu et/ou Satan ?
Je préfère croire qu’il n’y a pas de ‘là-haut’ et m’efforce de faire de ce court passage sur terre mon paradis. 

6/ Justement, restons dans l’humour noir, quelle sera ton épitaphe ?
Toute sa vie il a su être heureux, libre et ne regrette rien.

7/ La -double- question Thierry Ardisson : Ton dernier coup de gueule et ton dernier coup de cœur ?
Dernier coup de gueule : l’arrêt du Club Dorothée le 29 août 1997. 
Dernier coup de cœur : la série Emily in Paris sur Netflix. 

8/ Tu penses à quelle chanson pour remplacer La Marseillaise ?
Les uns contre les autres. Dans Starmania.

9/ Qu’est-ce qui fait que tu réponds un grand OUI à un nouveau projet ?
Je réponds un grand OUI quand je sens que l’ambition derrière le projet est forte et que je ressens de bonnes énergies.

10/ Lorsque l’on te reconnait ou aborde dans la rue, tu te sens comment ?
Ça m’est arrivé une fois à la gare de Narbonne, une jeune fille est venue me féliciter pour Un siècle vous contemple, ça m’a fait chaud au cœur..

11/ Un slogan pour 2021 ? 
Stop Covid !

12/ Ferme les yeux et fais un vœu… Lequel ?
Stop Covid aussi.

L’actu de Gabin

  • La sortie de Soirée Draguisée. C’est un travail pharaonique de produire une série de 7x22min. Tous les participants sont formidables et ont su s’investir à 100%.

Je touche du bois j’ai toujours eu de la chance de faire de très belles rencontres et de créer des liens forts avec les gens avec qui je travaille. Tout s’est toujours bien passé sauf une fois : j’avais 20 ans et je devais réaliser un making of sur le tournage d’un film de cinéma. J’ai débarqué en plein milieu du tournage et je n’avais été présenté qu’à une partie de l’équipe. Lors d’une scène, l’acteur principal a interrompu le tournage lorsqu’il m’a vu filmer avec ma petite caméra. Il m’avait pris pour un journaliste mal intentionné qui ne s’était pas présenté. Après m’avoir insulté copieusement, lorsque nous sommes revenus dans les loges, le réalisateur a fait les présentations. À ce moment là l’acteur sortait des toilettes et était encore débraillé, je me suis excusé de ne pas être venu me présenter plus tôt, que j’avais voulu le faire mais que c’était au moment où il répétait son texte, qu’il m’impressionnait et que je n’avais pas osé le déranger. Il est donc reparti dans un excès de colère en me disant qu’il n’avait rien d’impressionnant, que c’était un clown, et pour accompagner son argumentaire il a trouvé opportun de baisser son froc sous le regard médusé du réalisateur. L’ambiance sur le tournage était horrible, j’y suis resté 48 heures et n’y ai plus jamais remis les pieds. 

Pour garder le contact avec Gabin

Le site de Garéal // La page Facebook // Sur YouTube // Et sur Instagram //
Le site de Un siècle vous contemple // Sur Instagram 
Le site de Soirée Draguisée // La page Facebook // Sur YouTube // Et sur Instagram //

[Crédits photos Vincent Perraud]

Les prochaines interview GPS

Interview réalisée en novembre 2020 par Marie-Cécile Fourès

Cet article vous plait ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour rester au courant de nos actualités... abonnez-vous à la newsletter !

Laisser un commentaire