GPS #11# Gros Plan Sur Muriel Darras

Les interviews GPS ‘Gros Plan Sur…’ sont publiées chaque mardi.
Parce que j’aime les gens de la vie et la vie des gens, ces petits portraits sont un joli moyen de découvrir des personnes inspirantes.
Novembre a commencé avec Émilie&Floriane de la compagnie Toupie Pôle, voilà aujourd’hui Muriel Darras.

Je l’appelle affectueusement LA Darras. Comme on nommait La Callas, magnifique et talentueuse.  Muriel Darras est l’une des comédiennes-piliers de la troupe du Grenier de Toulouse. 

Cette compagnie est la plus ancienne de la ville rose, et l’une des plus vieilles de France. Créée en 1945 (dans le grenier de chez ses parents) par Maurice Sarrazin qui a 20 ans, et une poignée de copains. Elle sera installée au Théâtre Sorano, puis au Théâtre de la Digue. Délocalisée quelques années au Moulin de Roques-sur-Garonne pour s’établir, depuis 2012, à l’Escale de Tournefeuille. 

Le Grenier de Toulouse est dirigé aujourd’hui conjointement par Pierre Matras et Stéphane Batlle et compte de nombreux artistes (metteurs en scène, auteurs et adaptateurs, comédiens et figurants, professeurs).

En 2017 l’École d’Art Dramatique (ÉAD) sera fondée.

La troupe déplace chaque année plus de 30 000 spectateurs sur 120 représentations en moyenne. Un grenier à histoires, à souvenirs, et qui n’a pas fini de semer.

Muriel a débarqué dans cette joyeuse ambiance en 2001 et n’a jamais plus en voulu en partir (on la comprend). Elle a interprété de nombreux rôles dans des pièces de Feydeau, Labiche ou Ionesco en passant par La Thénardier des Misérables et la nourrice de Roméo et Juliette, Madame de Tourvelle dans Les liaisons dangereuses sans oublier Yolande dans Un air de famille ou plus récemment Miss Tached l’infirmière de Vol au-dessus d’un nid de coucou

Surprenante toujours, drôle à souhait, perchée, décalée, ubuesque, grande gueule et chaque fois plus truculente que jamais, elle pourrait tout jouer !

Seule en scène l’an dernier dans Même pas mal, elle campe un magnifique personnage à fleur de peau qui, pour une fois, ne nous a pas toujours fait rire. Muriel sera, en février, Annie Wilkes dans Misery, de quoi faire frissonner les salles c’est sûr !

Oscar Comédie de Claude Magnier // Mise en scène de Stéphane Batlle
Du 11 au 31 décembre 2020 (mercredi au samedi 20h30, dimanche 16h) à l’Escale de Tournefeuille (31) // Réservations 

 

Un fil à la patte d‘après Georges Feydeau // Mise en scène de Pierre Matras
Les 8 et 9 janvier 2021 à 20h30 à la Salle Nougaro à Toulouse (31) // Réservations

Le grenier fait son One Man Show
Les 8 et 9 mars 2021 à l’Escale de Tournefeuille (31) // Réservations

Misery Drame de William Goldman d’après Stephen King // Mise en scène de Pierre Matras
Du 24 février au 14 mars 2021 (mercredi au samedi 20h30, dimanche 16h) à l’Escale de Tournefeuille (31) // Réservations 

Un petit jeu sans conséquence  Comédie de Jean Dell et Gérald Sibleyras // Mise en scène de Pierre Matras   
Du 14 avril au 2 mai 2021 (mercredi au samedi 20h30, dimanche 16h) à l’Escale de Tournefeuille (31) // Réservations 

Même pas mal Seule en scène de Dolorès Garcia // Mise en scène de Cécile Carles
Du 20 au 22 mai au Théâtre du Pavé à Toulouse (31) // Réservations

1/ Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?
Le lever du soleil et de me dire que la journée ne fait que commencer.  

2/ Quel est l’endroit dans la ville rose (ou de la région) dans lequel tu te sens le mieux ?
Les théâtres (mentions spéciales au Pavé, Grand Rond et Fil à plomb) et sur les berges de la Garonne ou du Canal du Midi.

3/ Quelle est ta réplique préférée ?
Un baiser et ce fut tout par Éponine dans Les Misérables de Victor Hugo.

4/ Quel est le plus beau compliment que l’on t’ait fait au sujet de ton travail ?
Tous les compliments m’ont touchée. 

5/ La question Bernard Pivot : Quand tu arriveras là-haut, comment voudrais-tu être accueillie par Dieu et/ou Satan ?
En étant pas là, histoire de me dire que j’avais bien raison.

6/ Justement, restons dans l’humour noir, quelle sera ton épitaphe ?
À très vite !

7/ La -double- question Thierry Ardisson : Ton dernier coup de gueule et ton dernier coup de cœur ?
Mon dernier coup de gueule : les thèses des complotistes et les gens qui maltraitent les journalistes.
Mon dernier coup de cœur : Chut ! de la compagnie 11:11 au Théâtre du Grand Rond

8/ Tu penses à quelle chanson pour remplacer La Marseillaise ?
La tendresse de Bourvil.

9/ Qu’est-ce qui fait que tu réponds un grand OUI à un nouveau projet ?
L’équipe.

10/ Lorsque l’on te reconnait ou aborde dans la rue, tu te sens comment ?
C’est rare et j’avoue que je n’y attache pas forcément d’importance. 

11/ Un slogan pour 2021 ? 
L’année sans pangolin.

12/ Ferme les yeux et fais un vœu… Lequel ?
De continuer à être heureuse.

L’actu de Muriel

  • La saison au Grenier de Toulouse 
  • Être formatrice en théâtre chez les 15/18 ans à l’ÉAD 
  • L’écriture d’une pièce pour le seule en scène de Joan Guilley

 J’ai été castée par Maurice Sarrazin en 2001 et je n’ai jamais voulu partir de cette troupe qui est, à plus d’un titre, fabuleuse. L’énergie, la bienveillance, le professionnalisme et la complicité qui se dégagent tiennent au fait que nous nous estimons tous, que ce soit dans l’équipe administrative, technique, artistique, formation, mécénat… Nous sommes tous dans le même bateau et nous allons tous dans le même sens.

Pour garder le contact avec Muriel

Le site du Grenier de Toulouse // La page Facebook // Le Grenier sur Instagram // Le programme des ateliers et formations de l’ÉAD

[Crédits photos Isabelle Matras // Affiches Le Grenier de Toulouse]

Les prochaines interview GPS

Interview réalisée en août 2020 par Marie-Cécile Fourès

Cet article vous plait ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour rester au courant de nos actualités... abonnez-vous à la newsletter !

Laisser un commentaire