GPS #1# Gros Plan Sur Sonia Suau & Frédéric Sourbié (Compagnie Duobus)

Les interviews GPS ‘Gros Plan Sur…’ seront publiées chaque mardi.
Parce que j’aime les gens de la vie et la vie des gens, ces petits portraits sont un joli moyen de découvrir des personnes inspirantes.
(Et pour plus de fun, le duo a répondu séparément…)

Frédéric et Sonia sont un couple à la ville comme à la scène. Lorsque Sonia est devenue auto-entrepreneur, elle rentrait chaque soir dans leur cocon avec un lot d’anecdotes à raconter à Frédéric. Lequel des deux a alors eu l’idée d’en faire un spectacle ? Peu importe mais ils ont bien fait ! Et leur pièce J’ai décidé de tout plaquer est alors née. Ainsi que la Compagnie Duobus. Après plusieurs représentations à guichets fermés, le duo revient à la rentrée pour le plus grand plaisir du public. Ce sera dimanche 13 septembre au Centre Culturel des Minimes. Réservations en ligne par ici.

DUOBUS

Avant de mieux découvrir Sonia et Frédéric dans le petit questionnaire soumis à chaque personne interviewée dans ces GPS, ils racontent, dans cette vidéo de David Orchard, comment ils sont devenus Séverine et Marc sur scène. 

Aujourd’hui, ils poursuivent leur rêve de jouer la pièce dans de nombreux endroits (dans l’idéal, à la soirée annuelle du CJD -Centre des Jeunes Dirigeants- au Casino Barrière de Toulouse…)

Demain, elle se voit bien pousser la porte du petit ou grand écran et lui attend un spectacle qui transmette un message, qui soit riche en humour tout en suscitant des émotions et qui interagisse avec le public (ça ressemble fort à J’ai décidé de tout plaquer ! ça ?!).

Ces deux-là sont déjà en train de concocter une nouveauté au sein de Duobus… Il est fort à parier qu’ils reviendront nous en parler ici même dans quelques mois !

1/ Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?
Le réveil, la faim -j’adore manger-, le fait d’être enVie, l’énergie de vie qui coule en moi.

2/ Quel est l’endroit dans la ville rose (ou de la région) dans lequel tu te sens le mieux ?
L’Estaminot à Saint-Cyprien, car j’adore lire aussi. Mélanger salon de thé et bouquins à lire sur place ou à emporter, c’est top ! Et dans la région, c’est être près de l’eau, c’est un élément qui me ressource pleinement. J’espère habiter au bord de la mer d’ici quelques années.

3/ Quelle est ta réplique préférée ?
Il y a plus d’une dizaine d’années, je disais Dans la vie, on a qu’une vie, aussi cela me permettait, lorsque j’avais un choix à faire, de trancher assez rapidement. Et j’aime bien le sens double de cette citation : en profiter au maximum car nous n’en avons qu’une et la préserver au maximum car nous n’en avons qu’une aussi. Et même si j’ai l’impression que dans ma vie, j’ en ai plusieurs ! 
Sinon, quand Tom Hanks dans Forrest Gump dit La vie c’est comme une boîte de chocolat, tu sais jamais sur quoi tu vas tomber, je trouve que cette citation résume à elle seule ce qu’est la vie faite de surprises et de rebondissements.

4/ Quel est le plus beau compliment que l’on t’ait fait au sujet de ton travail ?
Ce sont mes clients qui en parlent le mieux… Chaque écrit nous crie une vérité que tu habilles habilement par ta plume… Les mots sont découverts, et les maux, ainsi mis en lumière nous apportent le soulagement d’être enfin entendu et compris.. La réalité mise à nue, sans détour ni retour nous permet d’avancer et de porter notre regard vers l’avant… Namaste ma douce Sonia pour la beauté de ton écriture et la grandeur de ton âme…

5/ La question Bernard Pivot : Quand tu arriveras là-haut, comment voudrais-tu être accueillie par Dieu et/ou Satan ?
En faisant une fête et que les deux soient ensemble… Qu’ils aient même échangé leur costume. Pour préciser que nous avons en nous ces deux facettes : ange/démon, ombre et lumière. Alors si les deux font la fête, je le vois comme une co-existence et acceptation des deux en moi.

6/ Justement, restons dans l’humour noir, quelle sera ton épitaphe ?
J’ai bien mangé, bien bu, bien ri et bien vécu.

7/ La -double- question Thierry Ardisson : Ton dernier coup de gueule et ton dernier coup de cœur ?
Mon dernier coup de gueule : je suis touchée par les peuples premiers du monde entier qui sont touchés particulièrement par le coronavirus et qui, en parallèle, sont expropriés de leur terre et que la déforestation continue.
Mon dernier coup de cœur : j‘en ai eu plein durant le confinement. Des artistes qui ont su nous faire rire, nous émouvoir, nous toucher par leur chanson, leur musique. Des personnes qui ont révélé leur talent pendant cette période, je pense à un ami pianiste notamment et à un autre qui a osé laisser émerger le clown qui sommeillait en lui.

8/ Tu penses à quelle chanson pour remplacer La Marseillaise ?
Je sèche.

9/ Qu’est-ce qui fait que tu réponds un grand OUI à un nouveau projet ?
Je réponds oui à un projet lorsque mon cœur vibre, fait des bonds à l’intérieur, ça sonne comme une évidence.

10/ Lorsque l’on te reconnait ou aborde dans la rue, tu te sens comment ?
Alors ça me renvoie à quelques années en arrière où avec un ami nous étions en soirée et deux étudiantes viennent à nous et nous demandent si on pas joué dans la série Sous le soleil. Nous leur répondons Non et plusieurs fois elles disent Mais si on est sûre que vous avez joué dans la série… Et elles continuent. Et nous continuons de nier. Puis au bout d’un moment, je regarde mon ami et je leur dis Oui, en fait c’est nous, nous voulions passer incognito ce soir mais bravo vous avez deviné, c’est bien nous. Et là on s’est fait payer des coups à boire toute la soirée et elles ont pris des photos avec nous !
Sinon si cela arrive, il y a une part de moi qui est gênée et aussi une part de moi qui est contente.

11/ Un slogan pour 2021 ?
En 2021, la vie ne sera que meilleure.

12/ Ferme les yeux et fais un vœu… Lequel ?
Mon vœu est de retrouver une vie sans masque, sans Covid, une vie d’avant mais avec la conscience d’après. C’est à dire : qu’est-ce que l’on retire de tout cela pour la suite.

L’actu de Sonia

  • Un témoignage de vie est en cours d’édition.
  • Un spectacle sur le métissage co-créé avec Jean-Paul Ada (NDLR : que j’ai le plaisir de mettre en scène).
  • Et sûrement un duo voix et piano pour une chanson qui s’est écrite pendant le confinement et que je souhaite mettre en forme.

Nous sommes vraiment complices dans la vie et sur la scène aussi… C’est ce qui fait que j’aime jouer avec lui. J’aime son adaptabilité, son côté prévoyant, ses idées. Et puis, il ose ! Sonia

Trois qualités pour la décrire ? Elle en a tellement plus ! Elle est courageuse, elle a le cœur sur la main, elle est digne de confiance. J’aime beaucoup jouer avec elle car nous avons beaucoup de complicité et nous travaillons en très bonne harmonie. Nous nous soutenons naturellement. Frédéric

1/ Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?
La faim d’autant plus que le petit déjeuner est mon repas préféré de la journée, faire ce que j’aime : monter sur scène, j’adore aider les personnes à mieux prendre la parole en public, savoir que je vais transmettre quelque chose, avoir une bonne dose de nature.

2/ Quel est l’endroit dans la ville rose (ou de la région) dans lequel tu te sens le mieux ?
À l’heure où le port du masque se généralise dans les villes, j’opte pour la campagne lotoise et tarnaise. J’adore marcher à la découverte de la nature, écouter les chants des grillons et des oiseaux, me délecter des odeurs des prairies ou des forêts, et admirer des belles bâtisses qu’abritent ces beaux départements. Ça me permet de me déconnecter des tensions de la ville et de profiter de la quiétude. 

3/ Quelle est ta réplique préférée ?
Un con qui en moins d’une heure amène ta femme à l’adultère et toi au contrôle fiscal, c’est tout de même prodigieux ! Francis Huster alias Juste Leblanc dans Le Dîner de Cons.

4/ Quel est le plus beau compliment que l’on t’ait fait au sujet de ton travail ?
Mes interventions ont pris une toute autre dimension grâce à ton accompagnement à la prise de parole en public. C’est le genre de compliment qui te porte. Ils te permettent de te conforter dans l’idée que tu es sur la bonne voie et donnent du sens à ton travail : aider les autres à avancer.

5/ La question Bernard Pivot : Quand tu arriveras là-haut, comment voudrais-tu être accueilli par Dieu et/ou Satan ?
En me tendant une bonne bière fraîche, en me souriant, et en me serrant la main tout en disant T’as assuré mon poulet !

6/ Justement, restons dans l’humour noir, quelle sera ton épitaphe ?
J’ai enfin mon nom gravé dans le marbre ! Et toi aussi tu y auras droit un jour !

7/ La -double- question Thierry Ardisson : Ton dernier coup de gueule et ton dernier coup de cœur ?
Mon dernier coup de gueule : contre l’appauvrissement en masse musculaire d’une partie de la population. En effet, le nombre de canettes vides, de masques…  qui jonchent le sol me laisse deviner qu’elle n’a plus assez force dans les bras pour les porter jusqu’à la prochaine poubelle. Je ne comprends pas que personne ne s’en inquiète. Qu’attendent les labos pharmaceutiques pour trouver une solution ?
Mon dernier coup de cœur : le refuge des tortues tout près de Bessières. Refuge peut faire penser à des enclos froids alignés les uns après les autres mais ici ce n’est pas du tout le cas. L’endroit est très bien aménagé et très agréable à découvrir. Suivez les visites guidées, elles sont top et vous permettent de mieux connaître les tortues qui y habitent.

8/ Tu penses à quelle chanson pour remplacer La Marseillaise ?
Je n’ai pas envie remplacer La Marseillaise.

9/ Qu’est-ce qui fait que tu réponds un grand OUI à un nouveau projet ? 
Si ce projet apporte du mieux pour la nature et les animaux, si j’ai les fonds pour m’y lancer, ou s’il concerne ma passion pour la prise de parole en public (théâtre, conférences).

10/ Lorsque l’on te reconnait ou aborde dans la rue, tu te sens comment ?
Tout dépend si la personne m’aborde avec le sourire ou avec les sourcils baissés ! Sinon, je suis ravi de taper la discussion… À noter que je suis parfois abordé par des personnes qui me confondent avec un de mes nombreux sosies. Elles m’ont rencontré dans des villes, régions où je n’ai jamais mis les pieds auparavant ! C’est curieux comme sensation. 

11/ Un slogan pour 2021 ?
Si tu as survécu à 2020, t’enflamme pas, 2021 est là !

12/ Ferme les yeux et fais un vœu… Lequel ?
Avoir assez de revenus pour ouvrir un refuge pour animaux et y consacrer du temps.

L’actu de Frédéric

Dans le cadre de mon agence de communication orale (NDLR Qu’ose toujours), j’anime un atelier de prise de parole en public le mercredi 16 septembre dans un lieu bourré de charme : Le Théâtre du Chien Blanc à Toulouse. Il sera l’occasion pour les participants de prendre confiance en eux et de découvrir ce dont ils sont capables lorsqu’ils parlent en public. Je m’appuie sur des outils issus du théâtre d’improvisation et sur mon expérience de vingt ans en entreprises pour partager les trucs, astuces pour se sentir bien et les choses à ne pas faire. Plus d’informations sur ce lien.

Pour garder le contact avec Sonia et Frédéric

La page Facebook de la Compagnie Duobus // Leur chaîne YouTube
Le site de Frédéric // Le site de Sonia 

[Crédits photos Jérémy CabocheAline Boyer et Vincent Galzin]

Les prochaines interviews

 Interview réalisée en août 2020 par Marie-Cécile Fourès

Cet article vous plait ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Pour rester au courant de nos actualités... abonnez-vous !

Laisser un commentaire